Dragon Ball Z RPG Reborn est un forum RPG, qui vous permettra d'incarner un personnage de l'univers de Dragon Ball Z, ou en créer un de toutes pièces pour vous lancer dans l'aventure.

Partagez | 
 

 Atelier Déco [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Démon

avatar
Je suis
Janemba

Messages : 6
Zénies : 10
Alignement : : Neutre


Données du Personnage
Points Z:
0/0  (0/0)
Niveau:
12/300  (12/300)
Inventaire d'Objets ::

MessageSujet: Atelier Déco [Solo]   Mar Fév 18, 2014 2:10 pm

















Atelier Déco


Cela faisait maintenant plusieurs jours que Janemba s'était emparé de cette nouvelle enveloppe de chair. Après une éternité passée dans une geôle de pierre, la capacité de se mouvoir à nouveau lui apportait une exquise satisfaction. Qui aurait cru qu'il était possible de se réjouir autant de quelque chose d'aussi banale que de s'étirer le matin après une bonne sieste ? De sentir le vent glacer caresser sa peau ? Ou même simplement de percevoir à nouveau le ballet embrasé du sang circulant dans ses veines ! Le démon respira un grand coup, remplissant ses poumons d'un air pollué dont le parfum lui convenait à merveille. Oui, qu'il était bon d'être libre !

Pourtant, cette nouvelle carcasse était loin de lui convenir pleinement. Oh, les formes généreuses, ou même la féminité de son hôte ne le dérangeait pas plus que ça. Ses attraits corporels seraient au mieux d'appréciables outils de séduction pour mettre les humains de son côté en temps voulu. Non, bien plus que son décolleté, c'était sa relative pureté qui le répugnait. Cette demoiselle avait beau être héritière de son essence, elle n'avait pas passé son existence à se vautrer dans la corruption et le faste. Elle était bourrue, mais jamais n'avait-elle osée franchir la frontière séparant le vulgaire baroudeur du véritable meurtrier. En un mot comme en cent, il restait en elle une pointe de lumière dont la présence irritait Janemba comme s'il s'agissait là de la plus horripilante des démangeaisons. Son être tout entier rejetait cette souillure de bonté, mais cela n'était pas suffisant pour s'en débarrasser comme avec l'ogre dont il s'était jadis emparé. Pire encore, il pouvait encore sentir la conscience de sa prisonnière remuer dans les profondeurs de ses entrailles, comme un asticot continuant de se débattre dans l'espoir vain de reprendre les commandes de son corps des griffes d'un dragon. Si quelque part dans son inconscient, Janemba avait sans doute choisi à son insu d'épargner celle à qui il devait sa liberté, il n'y percevait pas moins un cuisant échec. Ses pouvoirs n'étaient tout simplement plus capables d'entacher instantanément son hôte de toute sa splendide malveillance.

Cette pensée lui arracha un grognement agacé. Il était faible, si faible... Comparé à sa puissance d'antan, il n'était qu'un nouveau né encore aux balbutiements de son existence. Lui ! L'incarnation terrestre du Chaos, une déité malfaisante pure et dure, en était réduit à se terrer comme un vermisseau sous une apparence mortelle ! Intolérable ! Insupportable ! Un égo aussi boursouflé que le sien ne pouvait accepter que les sommets les plus prestigieux ! S'il voulait à nouveau répandre le chaos et la destruction selon son bon vouloir, il lui fallait tout d'abord retrouver une force digne d'une entité de sa stature ! Mais avant toute chose, il devait personnaliser un peu son "nouveau chez lui". Comme une femme au foyer accrochant ses photos favorites au mur d'un foyer récemment acquis, le Démon allait repeindre l'intérieur de cette âme dont il abhorrait la neutralité avec des couleurs plus appropriée. Quelques teintes écarlates ici et là auraient tôt fait d'apporter sa petite touche personnelle à l'ensemble.

Et justement, voilà que s'étendait à l'horizon une cité dans les immeubles grattaient avec arrogance la cime des nuages. Une véritable fourmilière, grouillant de vie et d'activité où s'afféraient des humains aveugles au danger imminent qui planait au dessus de leurs têtes. Le démon s'humecta les lèvres d'appétit en pensant à toutes les merveilles que leurs carcasses pourrissantes pourraient renfermer, comme autant de petits trésors organiques attendant d'être pillés.


    - Mais en voilà de sympathiques accessoires de décoration~


Un sourire carnassier fendit sa figure de jeune femme pourtant si charmante. Il s'élança avec ces sautillements joyeux que l'on connait aux enfants allant chercher leur goûter. L'heure d'inaugurer ce nouveau corps avait enfin sonnée~



Revenir en haut Aller en bas

Démon

avatar
Je suis
Janemba

Messages : 6
Zénies : 10
Alignement : : Neutre


Données du Personnage
Points Z:
0/0  (0/0)
Niveau:
12/300  (12/300)
Inventaire d'Objets ::

MessageSujet: Re: Atelier Déco [Solo]   Ven Fév 21, 2014 8:43 am


















Atelier Déco


Le bruit assourdissant des klaxons, l'infinité d'enseignes lumineux agressant le regard de leurs couleurs vives, les pas pressés d'employés obsédés par leur emploi du temps et qui avançaient, le regard figé sur leur téléphone à tel point que le monde aurait pu s'effondrer autour d'eux sans les troubler.... Il n'y avait vraiment rien de mieux que les cités humaines. Elles étaient des temples à l'avarice et à l'égocentrisme des mortels, et, aux yeux d'une créature comme Janemba, l'équivalent de titanesques fast food. Des centaines et des centaines de victimes potentielles n'attendant que d'être cueillis comme des pommes faisant de l'œil depuis leur branche.
Même avec sa puissance réduite à peau de chagrin, le démon était plus que suffisant pour tous les effacer de la carte en quelques instants. Mais honnêtement, simplement tirer dans le tas n'avait rien de très stimulant. Il n'était pas là pour simplement augmenter le nombre de son palmarés de frags, il était là pour savourer le moindre petit trépas à son maximum. Seulement lorsqu'il aurait goûté aux délices les plus abjectes du carnage pourrait-il prendre pleinement possession de ce corps.

Il allait donc faire quelque chose que l'incarnation du Malin ne faisait peut être pas assez souvent, il allait... prendre son temps. Les siècles passés enfermé dans la pierre avaient au moins eut le mérite de lui apprendre la patience, même si cette dernière n'était là qu'un caprice de sa part. C'est donc le plus normalement du monde que la bête commença à jouir des bienfaits de sa liberté fraîchement retrouvée. Marcher gaiement dans les rues sous les traits d'une jeune femme amusée par les regards lubriques lancés du coin de l'œil par les passants, acheter un hot dog et prendre un café, tous ces petits plaisirs que son état de violence d'autrefois ne lui avait pas laissé le loisir d'apprécier. Il était comme un prédateur tournant autour de son futur festin avant de se jeter dessus, arborant un masque de faux calme.

Une bonne partie de la journée s'écoula ainsi sans la moindre bavure, Janemba trouva étonnamment tout ce qui lui fallait pour occuper cette morne après midi. Le hasard de ses vagabondages l’avait finalement amenés à un bowling. Il avait déjà vu plusieurs de ses hôtes prendre part à ce genre d'activités, mais il n'en avait jamais vraiment compris l'attrait. C'est donc avec une curiosité détachée qu'il s'empara d'une piste et entama une partie. Franchement, c'était un mystère totalement opaque. Même sans ses pouvoirs de télékinésie, il faisait tomber toutes les quilles avec une aisance frustrante. Pourtant les humains présents s'excitaient de sa réussite, lâchant ici et là d'inutiles encouragements. Où était le jeu là ? Les acclamations étaient funs, mais cela échappait à sa compréhension de créature supérieure.
Il commençait justement à se lasser quand un membre de l'assistance rassemblée autour de cette joueuse brillante eut une brillante idée : Le bousculer en plein lancé. Janemba se laissa déséquilibrer, l'absence pure et simple de menace ne l'ayant pas incité à se mettre sur ses gardes d'aucune façon, et une ultime quille échappa au projectile venu faucher ses consœurs.

    -Oops, désolé beauté, j'lai pas fais exprès.


Le démon resta de marbre pendant quelques instants. Le fautif puait l'alcool, et n'avait fait que perdre l'équilibre. Mais c'était autre chose qui occupait l'esprit du suppôt des enfers. Oh, sweet sweet justification, te voilà enfin....


Revenir en haut Aller en bas

Démon

avatar
Je suis
Janemba

Messages : 6
Zénies : 10
Alignement : : Neutre


Données du Personnage
Points Z:
0/0  (0/0)
Niveau:
12/300  (12/300)
Inventaire d'Objets ::

MessageSujet: Re: Atelier Déco [Solo]   Dim Mar 02, 2014 11:27 am

















Atelier Déco


Une lueur démente flamboya dans les regards de la fausse demoiselle dont le poing fila droit vers le ventre de son malheureux "agresseur". La mimine délicate pénétra la chair comme s'il s'agissait d'une vulgaire motte de beurre, arrachant aux spectateurs une exclamation tant étonnée qu'effrayée. La scène avait quelque chose d'irréelle, la terreur palpable avait instauré un silence quasi religieux, chacun attendant avec émoi que se joue la fin de cette terrible farce. C'était trop absurde, trop soudain, et le piètre instinct de survie des humains ne leur était d'aucun secours. Avec une infinie satisfaction, la poigne de Janemba se referma sur un élément solide. Ah, la voilà ! Le démon esquissa un sourire carnassier, défigurant le joli minois de son hôte avec un rictus sadique. D'un coup sec, la bête extirpa son butin : La colonne vertébrale de sa victime dont la carcasse éventrée gisait désormais à terre dans un gargouillis sanglant de trippes et de fluides digestifs. Comme un macabre trophée, la tête de la victime siégeait au sommet de ses vertèbres, figé à jamais dans une expression de surprise idiote. Un hurlement retentissant s'extirpa des poumons de la jeune fille dont la mâchoire dévoilait désormais une rangée de dents pointues comme des crocs.

    - YAAAAAAHAAAAA !


Son cri aigu avait tranché le silence comme un phare transperçant les ténèbres. D'un geste expert, le démon catapulta les restes humains droit sur la quille rescapée. La masse structure osseuse, non content de la renverser, percuta le mur derrière et s'y brisa, non sans y creuser une profonde ouverture sous la violence de l'impact. Le tableau des scores annonça le succès avec une musique champêtre dont la tonalité joyeuse prenait des allures de sombre ironie.


    -STRIKE !


Et voilà que Janemba sautillait gaiement, comme un enfant ravi de sa bêtise. Il applaudissait avec un enthousiasme immature, totalement aveugle à l'horreur de son geste. Ou plutôt, dénué de toute forme de remords à ce sujet. L'électrochoc fut suffisant pour ramener tous les spectateurs à la réalité. Un cri de terreur sincère prit naissance dans la gorge des plus proches puis se répandit comme un raz de marée au reste de l'assistance qui commença à se disperser en une mêlée chaotique. Alala ces humains, ils s'amusaient à jeter des boules sur des cibles inertes, mais dés qu'on pimentait un peu la partie, subitement, ils devenaient hystériques ! Ne pouvaient-ils donc voir l'hilarité de la situation ? La chair et les os étaient si stupidement fragiles ! Il suffisait de tirer un peu pour les séparer, les briser, et enfin les broyer. Pour une créature de l'autre monde comme Janemba, c'était d'un ridicule confondant, comme un mioche s'extasiant de pouvoir brûler une fourmi avec une loupe et un ciel ensoleillé.
Par contre, si les hurlements de panique étaient doux à ses oreilles, l'agitation permanente et les bousculades incessantes lui tapaient sur le système. Tant de mouvement dans un espace si confiné lui donnait l'impression d'être un petit lézard prisonnier d'un terrarium au milieu de souris bruyantes.
Machinalement, sa main se porta à la coupe de saké posée sur la table. A peine l'avait-il effleuré que le plâtre rouge commença à se tordre, à se déformer comme de la pate à modeler pour former une lame au tranchant écarlate. Le démon en apprécia la silhouette d'un oeil expert tandis que par un sortilège d'un autre monde, toutes les issues du bâtiment se verrouillaient d'elles mêmes. Deux dizaines de regards terrorisés se tournèrent vers la demoiselle dont les bas étaient désormais percés par une longue queue couleur rubis qui fouettait l'air d'excitation. Janemba s'humecta les lèvres avec délectation.

Il était temps que le chat fasse un peu le ménage parmi les souris.



Revenir en haut Aller en bas


Je suis
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Atelier Déco [Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Atelier Déco [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Atelier du Mek Rukza
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» Atelier de travail Exécutif/legislatif pour élaborer un calendrier législatif
» présentation Bob Solo [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Z Reborn RPG :: Zone RP :: Terre :: Villes-